ACTUALITÉS

De 245 milliards de dollars, le marché du halal devrait représenter un volume d'affaire de 324 milliards de dollars à l'horizon 2020. Physionomie d'un secteur qui aiguise l'appétit des grands entreprises de l'agroalimentaire.

245 milliards de dollars. C’est ce que pèse le marché du halal dans le monde selon une étude publiée en mai 2016, réalisée par Thomson Reuters en collaboration avec Dinar Standard, une société américaine de conseil et de stratégie de développement spécialisée dans la finance islamique et les produits halal. D’ici 2020, il pourrait augmenter de près de 6 % par an, plafonnant ainsi à 324 milliards de dollars.
En 2015, les 57 Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) ont importé des produits conformes au rite musulman issus d’entreprises de l’agroalimentaire, de la cosmétique et de la pharmaceutique d’une valeur de 33 milliards de dollars. A l’échelle mondiale, l’agroalimentaire se taille 17 % de ses dépenses liées aux consommateurs musulmans, contre 7 % pour les industries pharmaceutique et cosmétique, souligne encore le rapport.
Le marché des produits pharmaceutiques halal, qui culmine actuellement à 156 milliards de dollars, devrait peser 214 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 6,5 %. Celui de la cosmétique devrait quant à lui connaître une croissance annuelle de 4,6 % par an d’ici 2020 pour peser, à terme, 26 milliards de dollars, contre 21,4 en 2015. La taille du marché des ingrédients alimentaires a pour sa part été estimée à 66,8 milliards de dollars en 2015 et devrait croître de 5 % pour atteindre 85,4 milliards de dollars en 2020. «La croissance du marché des ingrédients alimentaires est en partie due à des procédés de fabrication innovants», lit-on dans l’analyse.
La Turquie, premier pays importateur de produits halal
Dans le top 5 des pays de l’OCI qui ont importé le plus de produits halal en 2014 (tous secteurs confondus), la Turquie pointe en première place avec des dépenses totales estimées à 3,1 milliards de dollars, suivie de la Malaisie (3 milliards) et de l’Arabie saoudite (2,6 milliards). L’Indonésie, plus grand pays à majorité musulmane, arrive en quatrième position (1,4 milliard), talonnée de près par les Emirats arabes unis (1,2 milliard).
Parmi les cinq pays principalement exportateurs sur l’année 2014, la Russie arrive en tête (2,2 milliards), devançant respectivement la Chine (1,9 milliard), les Etats-Unis (1,7 milliard), l’Allemagne (1,4 milliard) et la France (0,9 milliard).

source : yabiladi.com